La fabuleuse histoire de Mars et Vénus

MVDEF-1255-HD

Les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus.

A moins d’avoir vécu ces dernières années dans une grotte, vous n’avez pas pu passer à côté du best-seller de John Gray, vendu à 50 millions d’exemplaires et traduit dans 46 langues. Et vous avez certainement eu vent du spectacle éponyme de PAUL DEWANDRE, adaptation toute personnelle, à la fois instructive et hilarante, de ce guide indispensable des relations entre les Martiens et les Vénusiennes, les hommes et les femmes…Après avoir séduit plus d’1,5 million de spectateurs avec les 2 premiers épisodes de ce spectacle populaire, Paul Dewandre présente aujourd’hui un tout nouvel opus, où il sera pour cette fois accompagné de l’imitateur Thierry Garcia, qui prêtera ses nombreuses voix à la cause de l’amour et de l’humour. Une suite inédite d’un succès incroyable dont voici l’histoire…

Concept du spectacle.

Qu’on se le dise : les hommes et les femmes vivent sur deux planètes différentes.

Qui n’a pas été confronté, voire même effaré, par le comportement incompréhensible de l’autre sexe ? Quel homme ne s’est jamais demandé pourquoi sa femme a besoin, 365 jours par an, de passer des heures au téléphone avec sa mère, y compris lorsqu’elle vient de la voir ? Quelle femme ne s’est-elle pas sentie délaissée par son homme, sous prétexte qu’il ne lui dit pas « je t’aime » 20 fois par jour ?

Faites-vous une raison : Non, non et non, l’autre ne fonctionne pas comme vous ! Il/elle vient d’une autre planète. Heureusement rien n’est perdu !

C’est là qu’intervient Paul Dewandre, avec son adaptation théâtrale à la fois drôlissime et pédagogique du best -seller de John GRAY « Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus ».

Car le spectacle qu’a imaginé Paul n’est pas une simple adaptation du livre. Le comédien, qui n’en est d’ailleurs pas un à l’origine, vit littéralement ce qu’il met en scène. Il rappelle les principales différences de fonctionnement de chacun en s’appuyant sur des situations quotidiennes que nous connaissons tous, toutes générations confondues.

Grâce à lui, nous allons enfin comprendre comment faire de ces différences une source de complicité, et non de conflit. Un vrai bonheur…

Résultat, on rit beaucoup, y compris parfois un peu jaune. On rit de soi, de son partenaire, de son couple, de ses parents… On échange des coups d’œil qui peuvent être parfois un peu grinçants, mais toujours tendres… Les rires fusent, les coups de coude sont inévitables et les regards parfois en coin. Au fur et à mesure que Paul décrit son quotidien (votre quotidien ?), les épaules se rapprochent, les mains se touchent, les couples se resserrent. Mais surtout, on dispose finalement de clés pour comprendre l’autre sexe et tourner en dérision certaines situations qui pouvaient jusque là être sources de discorde.

Le spectacle n’a en aucun cas pour objectif d’asséner « LA vérité », mais au contraire, de nous démontrer qu’il est possible de comprendre… l’incompréhensible !

La fantastique épopée d’un spectacle unique en son genre.

MV-1090-HDPaul Dewandre s’est toujours passionné par les relations humaines. D’abord en entreprise puis dans la vie quotidienne et en particulier concernant les relations au sein du couple… Au point d’en avoir fait son métier, en animant pendant dix ans plus de 300 ateliers et conférences auxquels ont assisté des milliers de couples.

En 1996, Paul assiste aux Etats-Unis à une conférence de John Gray, l’auteur du célèbre « Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus Ce qu’il entend alors touche profondément l’enfant qu’il a été, dont les parents se sont séparés à sa naissance en lui faisant croire qu’ils étaient toujours ensemble pendant plus de 13 ans, avant qu’il ne découvre le… pot aux roses !

Il approfondit alors l’étude de ces différences entre hommes et femmes, intègre petit à petit ce thème dans ses conférences et formations. Il retourne aux Etats-Unis se former encore auprès de John Gray et fonde, avec son accord, les ateliers « Mars-Vénus » en 1998 en Europe francophone.

Aujourd’hui quinquagénaire, Paul est un mari heureux, père de quatre enfants qui n’a qu’un objectif : partager son bonheur conjugal avec le plus de monde possible. Véritablement « habité » par le personnage qu’il incarne sur scène, il doit aussi le succès du spectacle à sa fraîcheur et à la tendresse de son regard sur le couple, que le public a très bien captée.

Un spectacle au destin aussi magique… qu’une rencontre amoureuse !

  • Cela devrait être enseigné dans les écoles
  • Il faudrait que vos stages soient remboursés par la Sécurité sociale !
  • On devrait suivre un cours obligatoire de ce type avant de se marier.
  • Ah, si quelqu’un m’avait expliqué cela plus tôt…

Tels sont quelques-uns des commentaires auxquels se livrent les stagiaires de Paul à la sortie des stages et conférences qu’il dirige…

Mais aussi…

  • C’est tellement vrai et… si drôle.
  • Je n’ai jamais autant ri, sauf peut-être en allant voir un one-man-show.
  • Paul, tu devrais vraiment faire du théâtre…

Du théâtre, pourquoi pas ?

Paul se décide en 2004. Il entame les premières démarches, dans ce monde du spectacle qui lui est alors totalement inconnu.  Premiers contacts et premiers refus. Le directeur d’un grand théâtre parisien lui assénera même: « Vous êtes un OVNI ! »

C’est alors que le producteur Alain Dierckx, croisé chez des amis, s’intéresse à l’idée. Bernard Olivier est à son tour séduit par le concept. Une première étape à Marseille en mai 2006 où Tewfik Behar et Patrice Lemercier lui ouvrent les portes de leur café-théâtre : le Quai du rire.

Au grand étonnement de toute l’équipe, le succès est immédiatement au rendez-vous. Pas un strapontin qui ne s’arrache chaque jour. Y compris pendant la Coupe du Monde de Football qui débute en ce mois de juin 2006…

La rencontre avec Thomas Le Douarec, jeune et prolifique metteur en scène, va être décisive. Les salles s’enchaînent, pour ne pas se ressembler : 230 places pour la Première à Bruxelles en novembre 2006. 550 places dès janvier 2007, 1 800 au Cirque Royal puis… 6 000 places en mai 2007 à Forest National. La Belgique fait un triomphe à l’enfant du pays.

Mais pas seulement, entre deux sessions bruxelloises, Paul est sur la scène parisienne du Petit Gymnase, puis, face au succès immédiat, joue les prolongations en fin d’année sur les planches du Grand Gymnase. Il part également en Suisse et au Canada.

C’est alors parti pour une « success story » incroyable, il parcourt Théâtres, Zéniths, festivals et fait salles combles à chacun de ses passages. La presse est dithyrambique et le public en redemande. Une aventure qui se prolonge encore aujourd’hui à travers tous les pays francophones et même au-delà. Le spectacle a été traduit et joué en Angleterre, Italie, Slovénie, Croatie, Allemagne, Pays-bas…

Quant aux DVD, ils continuent aujourd’hui à se vendre dans tous les pays francophones… Il est même utilisé par certains thérapeutes et –un comble-, par des curés chargés des préparations des jeunes couples pour le mariage !
MARS_VENUS_AFF_TOURNÉE_40x60_v5

2017 : l’aventure continue !

Habité, possédé, passionné par le rôle qu’il interprète pourtant sur scène depuis des années, Paul ne se prend toujours pas pour un comédien. « Je ne joue pas le spectacle, je vis, répond-il. Parce que c’est là justement tout son intérêt du spectacle : je me fonde sur ma propre expérience de vie, de couple et le public l’a bien compris. »

 « Je ne pouvais pas m’arrêter là, continue-t-il. Au-delà du succès proprement dit et de la demande du public, il y a encore tellement de choses à dire, de conseils à donner pour trouver le bonheur dans sa vie de couple ! »

Le nouveau spectacle reste donc évidemment très inspiré de l’œuvre de John Gray sur le fond. Mais il est totalement inédit. Paul a décidé de revisiter les fondamentaux de Mars et de Vénus avec une équipe de choc qui a fait le succès des Guignols de l’info. Raphaël Pottier et Jean-Patrick Douillon ont mis leur grain de folie dans l’écriture, tandis qu’Yves le Rolland s’est chargé de twister la mise en scène. Enfin, l’imitateur Thierry Garcia prête ses nombreuses voix à la cause de l’amour, pour le plus grand plaisir des spectateurs.